Skip to main content

Le métier de plombier présente un paradoxe : peu attractif chez les jeunes, il est très populaire dans les projets de reconversion. Et pour cause, le métier est stimulant sur le plan intellectuel, la formation n’est pas très longue, le travail ne manque pas et l’on y gagne sa vie correctement ! Petit tour d’horizon de ce métier.

Un métier diversifié et stimulant.

Chez les plombiers, les jours se suivent mais ne se ressemblent jamais ! Travailler le cuivre, le PVC, souder, déboucher un évier, changer un robinet, remplacer un cumulus etc. Bref, difficile d’énumérer toutes les possibilités que propose ce métier. Si vous aimez réfléchir et résoudre des problèmes, ce métier est fait pour vous, car vous aurez sans cesse besoin de trouver des solutions techniques pour répondre aux exigences du chantier et/ou des clients !

Pour ma part, je dis toujours à mes clients que la plomberie n’est pas une science exacte !

Une formation de courte durée

Aujourd’hui, il est possible d’obtenir un diplôme de plombier en moins d’un an. Dans mon cas, ce critère a été essentiel car quand j’ai entamé ma reconversion, je bénéficiais de 2 ans de chômage que je voulais mettre à profit pour me former et gagner en expérience dans ma nouvelle activité.

Je me suis donc orienté vers le titre professionnel ITS : Installateur Thermique et Sanitaire, que j’ai obtenu en 9 mois. Il s’agit d’un diplôme de niveau IV, un équivalent CAP, qui permet d’obtenir une qualification permettant de s’installer à son compte.

Du travail et encore du travail !

Le secteur de la plomberie est en tension, et il y a pénurie de main d’œuvre qualifiée. Pour avoir un ordre d’idée de l’ampleur de la pénurie, au moment où je rédige cet article, j’ai trouvé sur le site de pôle emploi plus de 12 000 offres … nul doute que vous trouverez un emploi rapidement ! Bref, tout comme Zidane, tout le monde vous veux dans son équipe !

Autres avantages, la demande est forte sur tous le territoire, et même à l’étranger… donc où que vous alliez, vous aurez du travail !

Un métier (plutôt) rémunérateur

A partir du moment où vos compétences sont rares sur le marché de l’emploi, les entreprises se doivent de proposer des salaires attractifs. Pour les salariés, la grille de salaire suivante, proposée par le site batiactu, synthétise à mon sens plutôt bien le niveau de rémunération des salariés dans ce secteur.

Pour les artisans, les données sont plus compliquées à trouver car de nombreux facteurs influents sur leurs rémunérations, toutefois en discutant avec des confrères artisans qui souhaitent partager cette information. On retrouve régulièrement des revenus autours de 2800 – 3000 € net/mois.

Pour ma part, j’estime qu’il y a deux éléments clés pour (mieux) appréhender la rémunération d’un artisan : son taux horaire et son volume de travail

– Taux horaire : il varie en moyenne entre 40 et 70€/heure

– Volume horaire hebdomadaire : un artisan plombier travaille souvent 50h/semaine.

Un métier attractif, mais…

Formation courte, diversité du métier, débouchés professionnelles excellentes, voilà les principaux atouts de ce métier qui attirent les personnes en reconversion professionnelle. Pour aller plus loin sur sa découverte, je vous invite à découvrir la vidéo de « maintenant j’aime le lundi » dédié au métier de plombier, pour information l’acteur principal de ce court métrage, c’est moi !

Toutefois, le métier de plombier n’est pas idyllique, pour vous faire un avis complet sur ce qu’est le métier, je vous invite donc à découvrir un autre article présentant le côté obscur du métier : « Plombier un métier complexe et exigeant ».